Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« l'INREES étudie scientifiquement l'inexplicable et le paranormal | Page d'accueil | L'acupuncture améliorerait la récupération post-opératoire »

12/10/2007

La méditation augmente les performances de l'esprit et réduit le stress

Une équipe de chercheurs de l'université de Dalian (Chine) et d'Orégon (Etats-Unis) ont expérimentalement mis en évidence l'effet bénéfique de la méditation sur les performances de l'esprit en situation de stress.

 Lire l'article sur futura-sciences.com

Commentaires

Tout à fait d'accord. Parfois il suffit de s'assoir tranquillement sur une chaise et de respirer calmement pour que le stress diminue. Amitiés.

Écrit par : ariaga | 13/10/2007

Bonjour. Je découvre votre page très intéressante par le biais du Labo de cette chère Ariaga. Je pense revenir par ici assez fréquemment.
Autrement, dans votre à propos, vous faîtes allusion à l'athéisme de Laborit et cela m'a interpellé. Il est évident que Laborit dans sa démarche scientifique et analytique est strictement rationaliste et matérialiste. Toutefois, j'ai aperçu dans Eloge de la fuite beaucoup d'allusions extrêment positives au Christ. Et ceci m'a troublé. Je m'interroge sur ce Christianisme (le terme est impropre puisqu'il renvoie à quelque chose d'institutionnel et d'idéologique, mais je n'en trouve pas d'autre) sous-jacent de son discours. Bonne continuation.

Écrit par : Ezrah | 15/10/2007

Je crois que la qualité de Laborit c'est d'avoir été jusqu'au bout de son rationalisme et de son rigorisme, contrairement à certains prétendus rationnalistes (pas si rationnel). Il a su détecté l'influence implacable des pulsions/instincts (les passions) sur l'intellect (la raison).

Son discours sur la notion que chaque individu est fait des idées et des vécus des autres (et de l'environnement) le place dans une nouvelle branche du matérialisme qui brise l'illusion de l'individualisme, le rapprochant plus du mysticisme (l'union avec l'univers) que de "l'inflation du petit moi".

Quant au christianisme, une façon de contourner le problème pourrait être de dire : l'enseignement du Christ...

Bien à vous

Écrit par : jungne | 15/10/2007