Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« cerveau et empathie | Page d'accueil | L'univers est Un… »

11/07/2009

Expérience clinique pour les EMI

 


Suite à la publication de Deadline, dernière limite, le docteur Jean-Pierre Jourdan réussit à mettre en place une expérience au sein même d'un hôpital public, celui de Sarlat, afin d'objectiver les perceptions qui ont lieu lors des expériences de mort imminente. Celle-ci a été relaté dans un reportage du JT de France 2.


Article sur Deadline dernière limite

Commentaires

Salut Jungne,

je me demande si il est possible d'appréhender ce genre de phénomènes de manière "scientifique"...

comme le propre de Dieu est de ne pas pouvoir prouver son existence, je me demande si l'EMI peut-être révélée avec un paquet cadeaux et des messages défilant sur un ordinateur.

N'est-on pas à la frontière de la possibilité de savoir de l'homme ?

@+

Écrit par : Phyrezo | 15/07/2009

Salut Phyrezo,

d'abord, la définition de la science évolue avec l'histoire.
Dire que l'étude scientifique de la conscience est impossible revient à dire que la neuropsychologie et toute science humaine ne sont pas scientifique. La science n'est pas toujours une science dure.

a+

Écrit par : jungne | 16/07/2009

Bonjour et bravo pour votre site.

Juste une rectification : pour l'hôpital de Sarlat, il s'agit du Docteur POSTEL et pas du Docteur Jourdan.

Très amicalement.

Martine

Écrit par : Martine Oberson | 12/08/2009

Merci pour la remarque. Néanmoins je souhaitais parler de l'initiateur du projet qui est bien Jean-Pierre Jourdan (par qui j'ai eu l'info en fait), qui est la continuité de son livre.

Écrit par : jungne | 13/08/2009

Le livre DEADLINE est intéressant.
Le principal reproche que je ferai est qu'apparemment par souci scientifique, le Dr JOURDAN ne désire absolument pas incorporer toutes expérience à caractère religieux. C'est louable en soi, par esprit scientifique mais il induit donc un biais d'étude inévitable en occultant par exemple les nombreux témoignages d'EMI négatives (rapportées par exemple par le Dr Maurice RAWLINGS) qui parlent de l'Enfer.
Je pense qu'à force de vouloir être adogmatique (hyperathéisme), Jourdan devient dogmatique anti-religions de toutes sortes. De nombreuses fois il souligne que les expérienceurs se détournenet des religions révélées, or il ne parle pas de ceux qui au contraire à la suite d'une EMI deviennent profondément religieux

Écrit par : timo DESIRE | 12/09/2009