Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Marc Vella, documentaire sur le pianiste et la “Caravane amoureuse” | Page d'accueil | Monde ancien, Monde moderne »

02/01/2011

Le sentiment derrière le masque de la raison



En France depuis Descartes, et peut-être plus largement en Occident, c'est le savoir et la raison qui certifient l'existence d'un être. Ce qui importe est de savoir. “Oui, je sais” répondons-nous à tue-tête. Et surtout ce qui compte c'est la logique et l'exactitude scientifique des paroles exprimées. En France (ou est-ce seulement dans certains milieux semi-précieux…?), on aime à corriger ce que l'autre dit, déjà parce que c'est mal dit, ce n'est pas le bon mot, ensuite parce que ce n'est pas suffisamment cohérent, ou pas exact dès le départ. Et moi je sais, moi au moins. Et pas toi. Donc j'existe plus que toi.

Et si on renonçait de temps en temps à vouloir avoir raison ? à batailler à coup d'arguments et de références bibliographiques ? On pourrait capter l'autre avec son sentiment du moment. La logique, la véracité ou la non véracité de ce que l'autre dit — de ce que je dis — ne sont souvent pas importantes. Juste apprécier d'être avec l'autre, avec l'honnêteté d'être ce que l'on est — ignorant, impuissant à certains égards. Oui, ok, et c'est pas grave. Je t'entends, toi qui es à mes côtés. On n'est pas d'accord, peu importe, car nos coeurs partagent.

Il m'est arrivé d'être en présence de personnes à qui l'on disait certaines choses qu'elles savaient et elles ne le signalaient pas, et appréciaient simplement la relation qui se tissait avec l'autre à travers la conversation, les regards, les gestes. Je me relie, donc je suis. Et vous ?

Commentaires

L'autre c'est nous, l'autre sait nous...

C'était précisément une pensée qui m'a traversée l'esprit au soir du 31 :
"tous ces gens sont donc une expression de ce que je suis !
... que je suis beau !"

C'est normal que ça remue, il semblerait qu'on va bientôt se rencontrer, intimement.

Amitiés
Jérôme

Écrit par : Alcidejet | 03/01/2011

Bonjour,

Je sais que le sujet du phénomène ovni n'est pas forcément votre passion mais je tiens à vous présenter deux sites. Il faut un peu de temps pour tout lire mais c'est important je trouve.

Ovni et vie extraterrestre: les meilleurs documents et preuves

http://ovni-ufologie.over-blog.org/

Forum d'ufologie: Les mystères du phénomène Ovni-ufo

http://www.forum-ovni-ufologie.com/

Voilà bonne lecture

Écrit par : ben | 03/01/2011

Ce que tu dis est très vrai. Je trouve que pour être complet on pourrait aussi parler de l'importance de l'écoute. Ecouter une femme, notamment, c'est la rendre amoureuse... Et dire qu'aucun homme ne le sait avant de l'avoir expérimenté (parce qu'une femme lui a soufflé le tuyau). Qu'est-ce que cela t'inspire (dans le cadre de ton billet)?

Écrit par : Marc | 06/01/2011

Marc,

cela fait un moment que je publie souvent sur la CNV et le sujet de l'empathie. Donc oui l'écoute, et en même temps comme tous les mots celui-ci à ses limites. Ecoute de quoi ? des mots ? du sens ? du sentiment ? du corps ? des besoins ? Ce sujet vaste sujet de l'écoute requiert à mon goût pas mal d'explicitations, donc de mots…

Écrit par : jungne | 06/01/2011