Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« VEOLIA privatise l'eau | Page d'accueil | Pas d'interdiction des plantes médicinales »

23/03/2011

(Japon) Ryu Murakami ou les bienfaits de l'insécurité


Ryu Murakami, romancier, avait écrit un roman où un collégien déclarait au Parlement japonais : “Il y a tout dans ce pays. On a tout ce dont on a besoin. La seule chose que l'on n'a pas, c'est l'espoir.”

Aujourd'hui, le romancier pense qu'on peut dire le contraire : pénurie de nourriture, d'eau et de médicaments. Pénurie de biens et d'énergie même à Tokyo.
“Notre mode de vie est menacé, le gouvernement et les entreprises d'utilité publique n'ont pas trouvé de solution.”

“Mais pour tout ce qu'on a perdu, l'espoir est en fait la chose que les Japonais ont retrouvé. […] nous qui avons été empoisonnés par notre propre prospérité, avons planté à nouveau la graine de l'espoir.”

Murakami a choisi de ne pas fuir Tokyo et de croire.

L'article intégral en anglais (NY Times)

Commentaires

L'article n'est pas de Haruki Murakami mais de Ryu Murakami, un autre romancier japonais.

Écrit par : Dvorah | 23/03/2011

Merci, c'est corrigé.

Écrit par : jungne | 23/03/2011