Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2011

Vipassana, la contemplation en prison : documentaire

Doing Time, Doing Vipassana, documentaire de 52 min :

Commentaires du réalisateur :
J'entends parfois que certains pensent que Vipassana doit passer par l'enseignement du bouddhisme, je ne suis pas de cet avis et ne pense pas que nous devrions qualifier cette pratique de bouddhiste. Comme le yoga, c'est avant tout une façon de vivre, une pratique avec un grand P (comme le fait de marcher, comme celle de se brosser les dents... personne n'oserait dire que le fait de marcher ou de se brosser les dents est la caractéristique d'une religion particulière).

- Concernant l'avis extérieur : il est vrai que le film met en avant la méthode de S.N. Goenka, sans comparaison avec d'autres méthodes. Elle est à mon avis une forme pure de la pratique, donc sans intérêts financiers, mais il est clair qu'elle ne doit pas être la seule et unique technique de méditation efficace dans ce contexte. A relever également que de bons résultats peuvent probablement être atteints par le biais d'autres pratiques (l'art, la danse, le chant, etc.). Le plus important à retenir, à mon avis, c'est son efficacité. Si elle a prouvé son efficacité dans des contextes aussi différents (sur le plan religieux, politique, social) que l'Inde et les USA, c'est bien qu'elle touche quelque chose d'universel chez l'Homme. La méditation elle-même, quelque soit sa forme (elle ne doit surement pas forcément être pratiquée en position du lotus), peut apporter quelque chose, en gardant à l'esprit que l'efficacité est plus grande si elle est guidée par un maître éclairé.