Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2012

La finance islamique

29/12/2011

Dieu indémontrable — vidéo avec Abdennour Bidar

28/12/2011

La confiance - vidéo avec Michela Marzano

Faire confiance tout en sachant les faiblesses et instabilités de ses paires et les inévitables impondérables.



Bonus

14/07/2011

Vipassana, la contemplation en prison : documentaire

Doing Time, Doing Vipassana, documentaire de 52 min :

Commentaires du réalisateur :
J'entends parfois que certains pensent que Vipassana doit passer par l'enseignement du bouddhisme, je ne suis pas de cet avis et ne pense pas que nous devrions qualifier cette pratique de bouddhiste. Comme le yoga, c'est avant tout une façon de vivre, une pratique avec un grand P (comme le fait de marcher, comme celle de se brosser les dents... personne n'oserait dire que le fait de marcher ou de se brosser les dents est la caractéristique d'une religion particulière).

- Concernant l'avis extérieur : il est vrai que le film met en avant la méthode de S.N. Goenka, sans comparaison avec d'autres méthodes. Elle est à mon avis une forme pure de la pratique, donc sans intérêts financiers, mais il est clair qu'elle ne doit pas être la seule et unique technique de méditation efficace dans ce contexte. A relever également que de bons résultats peuvent probablement être atteints par le biais d'autres pratiques (l'art, la danse, le chant, etc.). Le plus important à retenir, à mon avis, c'est son efficacité. Si elle a prouvé son efficacité dans des contextes aussi différents (sur le plan religieux, politique, social) que l'Inde et les USA, c'est bien qu'elle touche quelque chose d'universel chez l'Homme. La méditation elle-même, quelque soit sa forme (elle ne doit surement pas forcément être pratiquée en position du lotus), peut apporter quelque chose, en gardant à l'esprit que l'efficacité est plus grande si elle est guidée par un maître éclairé.

08/07/2011

La complexité, c'est la vie

Juste pour la beauté de la complexité :



Les mitochondries sont probablement le résultat d'une intégration de bactéries dans une structure plus grande : la cellule. Cela signifie bien qu'évolution rime avec complexification. Cela me questionne, sur le plan humain,  sur le sens qu'aurait une démarche de décroissance ou de retour à la ruralité complète. Notre défi est peut-être d'avancer avec une croissance écologique, pas forcément d'accroître la quantité mais la qualité et la complexité (l'intégration).

En effet, il est intéressant de noter que l'ADN du riz contient plus de gènes (50 000) que le nôtre (30 000). Que la moitié de notre ADN est identique à celle de la bactérie E.Coli. Alors qu'est-ce qui nous rend plus sophistiqué ? C'est la polyvalence des gènes humains et la complexité des interactions entre les gènes.

29/05/2011

Le revenu de base, le sens du travail — documentaire


« Un revenu, c’est comme l’air sous les ailes de l’oiseau ! ». C’est ainsi que commence le film. Est-ce que ce revenu devrait être inconditionnel pour chacun ? Est-ce possible, un droit civique économique ?

Le film propose un autre paradigme, il fait réfléchir — qu'est ce que la position du travail dans société ? Pourquoi travaillons-nous ? Comment payer autrement les impôts ? Quels impôts ?


Voir le film intégral (1h36)
Télécharger la vidéo


le-revenu-de-base.org

24/05/2011

CNV, Education et enfants : le rapport au temps, Thomas d'Ansembourg

Dans cette vidéo (2 min), Thomas d'Ansembourg, ancien avocat et juriste, aujourd'hui auteur, thérapeute notamment "Palo Alto" et porte-parole de la Communication Non-Violente dans le monde francophone, parle du temps et propose avec humour d'emmener ses enfants à l'école autrement…




18/05/2011

Violence : la libération de l'homme


Tony porter est un éducateur et un militant contre la violence faite aux femmes reconnu de par le monde.
Voici son appel aux hommes :
(sous-titrages français dans le menu inférieur)


Qu’est-ce qu’on peut transmettre aux jeunes hommes ?

Que c’est juste de ne pas dominer,
d’avoir des sentiments,
d'être seulement copains avec des femmes,
d’être entier…

La libération des hommes dépend de la libération des femmes.

27/04/2011

Lumière - documentaire de Straubinger

Bande-annonce :


Commentaires du réalisateur :
[…] Il me faut toutefois insister sur le fait qu'il ne m'importe pas de « retourner » le spectateur sceptique. Mon film est le résumé d'une recherche de plusieurs années, une recherche qui m'a transformé. Je n'attends cependant pas cela du spectateur. Le scepticisme est permis et même souhaité, mais il ne doit pas se transformer en étroitesse d'esprit. […]

Critique #1 : « LUMIERE »  encourage à renoncer à la nourriture et fait de la propagande pour l’anorexie.

[…] A plusieurs reprises, mon film met en garde directement et indirectement contre les expériences individuelles ou faites avec légèreté. Il n'aborde pas seulement le thème des cas mortels. Il insiste aussi explicitement sur le fait que le corps peut subir de graves dommages si on se lance dans le renoncement à la nourriture par ambition ou comme une fin en soi, et cela même si on y croit.

[…] Lorsque le lauréat du prix Nobel de physique Brian Josephson me dit dans l'interview :
« Tant qu'elle ignorera les effets spirituels, la science physique sera dans un cul de sac », il est raillé comme ésotérique par les matérialistes. Il est pourtant sur la même ligne que d'autres lauréats du Nobel de physique tels que Wolfgang Pauly ou Erwin Schrödinger.

Dans ce sens, mon film n'est pas un plaidoyer pour l’ « inédie », mais pour l'ouverture d’esprit et la remise en cause de la vision matérialiste du monde.

source : http://www.jupiter-films.com/fiche-actualite.php?id=14

Interview filmé (14 mn):


09/03/2011

D'autres Mondes, documentaire de Jan Kounen


Sur le sujet des états-modifiés de conscience lié à l'ayahuasca : la substance n'induit ni accoutumance, ni dommage physiologique.